FUTURA : LA POLICE DU MOIS D’OCTOBRE

BONJOUR À TOUS !

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à une des grandes polices du XXe siècle, une classique parmi les modernes, j’ai nommé LE FUTURA.

LE FUTURA

Futura est une police linéale (ou bâton) dite constructiviste ou géométrique. Il tend vers un fonctionnalisme avec des lettres dessinées à l’aide de formes géométriques élémentaires (cercles, carrés, triangles). Ainsi, Futura a une expression d’apparence construite. 

Certaines parties des lettres, comme les boucles, se répètent de la façon la plus rationnelle qui soit, créant ainsi un fort effet d’uniformité. Le contraste entre pleins et déliés et la variation de graisses sont abolis et les empattements sont inexistants.

Futura représente l’utopie rationnelle du progrès, où non seulement tout fonctionne bien, mais où tout est beau, aussi.

SON HISTOIRE

Le Futura est créée par Paul Renner (graveur et graphiste allemand, membre du Bauhaus). En 1924, sollicité par un imprimeur et fondeur de caractères, il s’attelle à un ‹ caractère de notre temps ›, inspiré par l’esprit moderne.

Les capitales d’inscription romaines forment son point de départ, à partir desquelles Paul Renner dessine des minuscules géométriques. Une grande fonderie de Francfort, la Bauer Gießerei, reprend le projet et multiplie les recherches pour définir le standard le plus approprié de ce qui va devenir le Futura, publié en 1927.

Paul Renner, dessins préparatoires pour la Futura, vers 1925.

Paul Renner, dessins préparatoires pour la Futura, vers 1925.

Dans le Futura, tout les traits ont apparement la même épaisseur, les bas-de-casses sont construites de la même manière que les capitales, à partir de principes géométriques classiques. De plus, Paul Renner supprime toutes les références à la calligraphies comme l’attaque du a, la finale du u, du j et du t et la boucle du g.

À titre de comparaison la police de caractère Helvetica et la police Futura. On peut observer la simplicité du caractère et sa volonté d’aller vers un minimalisme géométrique.

SON UTILISATION

De part son expression géométrique, le caractère Futura se prête bien aux exercices graphiques.  Par exemple pour la mise en page d’affiches, la création de logotype et l’affichage grand format. Il aime les compositions dynamiques, les jeux de formes et contre-formes, de vides et de pleins, les changements d’échelle.

Mais son dessin uniforme et régulier, installe une certaine monotonie dans la lecture. Pour moi, il est à éviter dans l’utilisation du texte courant.

Heinrich Jost Fur Fotomontage Futura annonce presse pour le magazine Gebrauchsgraphik, 1929.

 

Voilà vous savez (presque) tout sur une de nos polices fétiches ! À très vite pour la présentation d’une nouvelle police de caractère ! 🙂

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email